SITE OFFICIEL DE LA VILLE DE MARMANDE CAPITALE DE VAL DE GARONNE

 

TOURISME

Histoire et patrimoine

créé le 16/03/2015 - modifié le 13/04/2015

Marmande s'est construite au fil d'une histoire millénaire dont témoigne un patrimoine religieux et civil de grande qualité. Si sa fondation remonte à la Charte octroyée à la ville par Richard Coeur de lion en 1182, des vestiges attestent de l'occupation du site à l'époque gallo-romaine et les chroniques mentionnent l'important concile qui s'est tenu en 673 à Granon.

Cette photo représente les pilonnes en pierre du cloître de Marmande

Un patroimoine pluri séculaire

 

depuis l'époQUE ROMAINE

Située au cœur du grand Sud-Ouest, aux confins du Lot-et-Garonne, la ville de Marmande, cité de cœur et de mémoire est la troisième ville du département et sous-préfecture depuis 1804.

De l’époque romaine à nos jours, l’homme a de tout temps occupé le territoire de la commune, comme en témoigne les vestiges gallo-romains découverts à l’entrée de la route de Tonneins.

Les premières pages de l’Histoire de la cité s’écrivent en 673, avec l’important concile de Granon, connu sous le nom de concile de Bordeaux. Mais Marmande naît réellement en 1182, lorsque Richard Cœur de Lion octroie à la ville fortifiée la Charte de coutumes et de liberté. Entre 1214 et 1219, en pleine croisade contre les Albigeois, elle subit son premier désastre avec la mise à sac de la ville qui voit la mort de 5000 personnes.

Cette photo représente la charte de Marmande. C'est une peinture mettant en situantion la présentation de la charte de Marmande au peuple

Charte de Marmande (Série AA1, Archives municipales de Marmande)

Par la suite, elle suscitera la convoitise des Français et des Anglais durant la Guerre de cent ans et occupera une place de premier plan, du fait de sa position centrale entre Bordeaux et Toulouse.
Un siècle plus tard, ce sont les Guerres de religion qui font ravage et Marmande n’est pas épargnée. En effet, seule ville catholique au milieu de cités protestantes, elle se retrouve assiégée par Henri de Navarre, futur Henri IV. Ce dernier sera toutefois mis en échec.

Cette photo est une mosaïque de teinte orangée qui représente les croisades contre les albigeois et le massacre par Amaury de Montfort de 5000 MArmandais

Mosaïque : croisade contre les albigeois

Cette photo est une mosaïque de teiente orangée qui représente Henry 4 qui assiège Marmande. On retrouve le visage de Henry 4

Mosaïque : Henri IV assiège Marmande

Entre le XVIIème et le XVIIIème siècle, Marmande connaît une prolifération des couvents, qui lui vaut son surnom de Marmande la Sainte. Pas moins de cinq couvents sont construits durant cette période, dont celui des dames de Saint Benoît, classée monument historique. Sa chapelle subsiste encore aujourd’hui.

Cette photo représente la façade de la chapelle Saint Benoît. On y retrouve sa large porte ainsi que sa façade en pierre

Façade de le chapelle Saint Benoît

Cette photo représente le plafond de la chapelle Saint Benoît. Il est constitué de lambris en bois. Il est divisé en trois panneaux, bordés de panneaux rectangulaires plus petits. Sa référence est le mystère de la Vierge.

La chapelle Saint Benoît

En 1672, la foudre frappe le clocher de l'église paroissiale, emportant avec lui une partie des archives de la ville.
Puis vienne les heures sombres de la Terreur révolutionnaire. La noblesse de la ville est incarcérée, les couvents sont fermés et certains transformés en prison.
Le 19ème siècle qui s’annonce ouvre l’ère des grandes voies de communication et de la modernisation de la ville. Le train, le télégraphe, la construction du Canal Latéral à la Garonne sont autant de nouveautés qui changent la physionomie de la cité.
Aujourd’hui, Marmande compte 19 500 habitants. Elle se situe au centre d’un grand réseau de communications avec l’autoroute des « Deux mers», l’A62, des lignes SNCF Bordeaux Toulouse Marseille, un aérodrome, des voies navigables avec le canal dit de "L'Entre-deux-Mers" qui relie l’Atlantique à la Méditerranée.
Ce riche passé vous sera dévoilé entre une promenade dans les ruelles des quarties anciens de la cité et un rendez-vous aux Archives.

Fleurons du PATRIMOINE MARMANDAIS

  • Eglise Notre-Dame de Marmande, édifice marial des XIVème et XVIème siècles – Style anglo-Normand vers 1275 – Classée MH sur la liste de 1862 – Parvis Jean XXIII – Visite libre toute l’année
  • Cloitre de l’église Notre-Dame de Marmande daté de 1540, de style Renaissance Française – Classé MH sur la liste de 1875 – Parvis Jean XXIII – Visite libre toute l’année
  • Chapelle Saint-Benoît datée de 1645 de style classique et baroque – Classée MH sur la liste de 2005 – Plafond peint remarquable – Rue de la Libération – Visite sur rendez-vous
  • Chapelle Caillade datée des premières années du XVIème siècle de style encore gothique, située près du chœur de l’église Notre-Dame de Marmande. Elle s’ouvrait primitivement sur le cloître – Elle possède d’étonnantes sculptures sur ses culots ainsi que sur ses clés de voûte – Parvis Jean XXIII – Visite sur rendez-vous
  • Monument aux Morts daté entre 1921 et 1922 par Raoul Lamourdedieu – Classé MH sur la liste de 2014 – Square de la Gare, place du 11 novembre – Visite libre toute l’année
  • Orgue de l’église Notre-Dame de Marmande construit en 1858 par Aristide Cavaillé-Coll – Buffet de style néo gothique – Classé MH sur la liste de 1977 – Parvis Jean XXIII – Ne se visite pas mais bien visible depuis la nef de l’église
  • « Allégorie du Tiers Ordre de Saint-François »Tableau Ecole Française époque XVIIème siècle – Anonyme - Classée MH en 1986 – Eglise Notre-Dame de Marmande – Parvis Jean XXIII – Peut se voir depuis le collatéral Nord, côté chœur
  • Galerie d’art sacré, installée dans la galerie Ouest du cloître de l’église Notre-Dame de Marmande, elle abrite une collection d’objets cultuels du XVIème siècle jusqu’au XXème siècle – Parvis Jean XXIII – Visite libre en été
  • Jardin du cloître de l’église Notre-Dame de Marmande, jardin d’art topiaire de style classique s’inspirant des motifs de broderies de buis du château de Langeais – Il fut créé dans les années 1950 – En 2007, il reçoit le label national de « Jardin Remarquable » reconduit depuis – Parvis Jean XXIII – Visite libre toute l’année
  • Station de « tulipapraecox » tulipe précoce – Site végétal remarquable, « Bouchon Haut » Magdeleine – Floraison de février à mars
  • Ensemble médiéval urbain – Quartier Labat – Maison à pans de bois datées des XVème, XVIème et XVIIème siècles – Rue Labat – Visite libre toute l’année
  • Mosaïque Historique de la Ville de Marmande – Boulevard Richard Cœur de Lion – Elle fut réalisée par l’Atelier Act’Art en 1986 et couvre 250 m². Elle évoque des événements importants de l’histoire de la ville du Concile de Granon en 673 jusqu’au siège de la ville par Henri IV en 1580 – Visite libre toute l’année
  • Lavoir et fontaine des Cinq Canelles – Fondation ancienne, réaménagés au XIXème siècle – En contre bas de la Place Henri Birac – Visite libre toute l’année
  • Lavoir d’Onzac – Fondation ancienne, réaménagé vers 1832 – Bel ensemble avec galerie couverte – rue d’Onzac – Visite libre toute l’année
  • Fontaine des Neuf Fontaines, fondation ancienne (fontaine de Neufons) – Réaménagée dans les années 1827 – Style deuxième néoclassicisme bordelais – Possède neuf bouches d’eau ornées de têtes de lions – Garde corps sculpté en fonte moulée – Rue d’Onzac – Visite libre toute l’année
  • Pigeonnier de l’ancien domaine de Baleyssou – de type cylindrique avec hune (coupole) daté du XVIIème siècle – Rare en Lot-et-Garonne – Chemin du Pigeonnier – Ne se visite pas (privé) mais bien visible depuis le chemin
  • Puits à noria – La noria est un appareil hydraulique d’origine méditerranéenne destiné à élever l’eau des puits par un système de godets – Epoque XIXème siècle – Chemin du Pigeonnier – Visible depuis le chemin, visite possible s’adresser aux propriétaires


BRèVE :

Par arrêté du Préfet de Région en date du 21 octobre 2014, le Monument aux Morts de Marmande a été classé dans sa totalité au titre des Monuments Historiques.


CONTACT :

Service Patrimoine - Mairie de Marmande
Téléphone : 05.53.93.47.07
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Service Archives municipales
1 rue du Palais Marmande
Téléphone : 05.53.93.47.24
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


PARTAGEZ


 

VILLE DE MARMANDE

Place Clemenceau

47200 Marmande

Tél : 05 53 93 09 50

mairie@mairie-marmande.fr

SUIVEZ-NOUS

MENTIONS

Mentions légales

LIENS